Formations sur site - Méthodologies générales et techniques spécifiques d’intervention

La médiation auteur/victime et la concertation restauratrice de groupe

Présentation

Cette formation/réflexion propose de réfléchir à la manière de concevoir la médiation auteurs mineurs/victimes et la concertation restauratrice en groupe, alors que les textes légaux laissent une certaine autonomie aux services mandatés.

Elle permettra :

  • D’acquérir un positionnement de médiateur, à mi-distance entre le jeune présumé auteur, les civilement responsables et la victime ;
  • De mener de manière constructive des entretiens réunissant plusieurs personnes, aux positions et intérêts différents, en vue de les amener à trouver ensemble des accords acceptables par tous ;
  • De faire une place aux émotions de chacune de ces personnes.
  • De définir un processus d’intervention en médiation et en concertation qui corresponde au prescrit légal et à la circulaire ;
  • De préciser les étapes du travail dans les deux prestations ;
  • De réfléchir à un cadre dans lequel les intervenants se sentent à l’aise et qui s’articule avec le contexte judiciaire, au niveau du Parquet ou Tribunal de la Jeunesse.

Contenu

  • Rappel légistique : la loi du 15 mai 2006 modifiant la loi du 12 avril 1965 relative à la Protection de la Jeunesse, et de la circulaire explicative ;
  • Le positionnement : se distancer de l’approche des prestations éducatives et philanthropiques : définir les similitudes et différences avec la médiation ou la concertation restauratrice.

Objectifs

Cerner les objectifs, la spécificité et la dynamique de la médiation, de la concertation restauratrice.

Les techniques :

  • Apprentissage ou rappel des techniques d’entretiens : écoute empathique, multipartialité, la genèse et le vécu du fait qualifié infraction, l’expression et la définition précises de conflit, du désaccord ou des différences entre les participants, les émotions, recadrages, questions ouvertes, technique de la négociation raisonnée, etc.
  • Définition d’un canevas et d’un processus ; réflexion sur le rôle des avocats et les relations de l’intervenant avec eux.
  • Définition des contre-indications ou des limites à la médiation ou à la concertation restauratrice.

Moyens pédagogiques

Echanges entre la formatrice, médiatrice expérimentée, et les participants accoutumés à travailler avec de jeunes délinquants et le Tribunal/le Parquet de la Jeunesse.

Exposés théoriques, discussions collectives, exercices et jeux de rôles.

Durée

5 jours

INFORMATION

Pour plus d'informations, contactez-nous au 071/52.11.79